Pro-Am Fairmont Royal Palm Marrakech

Image
Image
Pro-Am
Du golf
« haut de gamme » !

Avec deux parcours d’exception et une organisation réglée comme du papier à musique
, la 2ème édition du Pro-Am du Fairmont Royal Palm Marrakech a séduit
les 60 golfeurs pros et amateurs participants.
Dans sa présentation de l’événement, le Fairtmont Royal Palm Marrakech le revendique sans ambages : du 22 au 26 janvier 2020, l’hôtel organisait « le plus prestigieux Pro-Am du Maroc sur deux parcours d’exception alliant plaisir et expérience golfique unique, dans un cadre enchanteur ».  Loin des qualificatifs pompeux accompagnants les traditionnels communiqués de presse pré-événement, le prestige était clairement le mot d’ordre de ce tournoi qui a accueilli 15 équipes (1 pro et 3 amateurs) venues pour la plupart d’Europe.
Côté parcours, le standing était très relevé. Les participants ont joué le Fairmont Royal Palm Golf & Country Club, un 18 trous signé Cabell Robinson offrant une exceptionnelle expérience de jeu, au pieds des montagnes de l’Atlas ; et le Samanah Golf Club dessiné par Jack Nicklaus, selon les normes USGA, qui accueillait juste après la 1ère édition du PGA Champions Tour au Maroc. Que demandait de plus, en terme de challenge golfique ?
« Ce sont deux golfs magnifiques que nous avons eu la chance de jouer. Ayant participé à la première édition, j’ai trouvé que l’organisation a fait un bond en avant. Imaginez que nous avons pu jouer le Samanah juste avant un grand tournoi (PGA Champions Tour), ainsi que le Fairmont Royal Palm qui a été préparé de manière exceptionnelle », nous a confié Christophe Guedon. « On sent que le tournoi tend plus vers le haut de gamme notamment avec l’arrivée de Lexus comme partenaire. On nous a gâté avec les gifts. L’organisation a été menée d’une main de maître par Mélody (Mélody Lautelin, Responsable Organisation du Pro-Am) qui a fait que dès notre arrivée à l’aéroport, nous soyons pris en charge. Les chambres ont été tout de suite mises à la disposition des joueurs et les deux soirées organisées durant le tournoi ont été magnifiques notamment la dernière au Riad Lotus », a-t-il ajouté.
Marie Christine Barbier, venue d’Orléans en France, avec son mari Philippe, a abondé dans le même sens : « On a été très gâtés. Les équipes des golfs nous attendaient. Tout était très bien préparé. Je trouve que le pays sait recevoir et en golf, ils savent faire aussi. Vous pouvez être fiers de vos installations ». Le mari, lui, est émerveillé par le Fairtmont Royal Palm : « Des hôtels, j’en connais de beaux dans le monde et celui-ci figure en bonne place sur la liste », a reconnu Philippe.
Côté challenge sportif, les golfeurs ont d’abord commencé en douceur, avec un 1er tour, le jeudi 23 janvier, au Fairmont Royal Palm Golf & Country Club, chaque équipe étant composée d’un pro et de trois amateurs. Pour le classement, il fallait additionner les deux meilleures balles en net et en brut sur chaque trou, le brut primant sur le net.
Quant au 2ème tour, il s’est déroulé sur l’exigeant Samanah Golf Club by Nicklaus, le vendredi 24. « Le Fairmont était plaisant pour les amateurs mais au Samanah, c’était une autre paire de manches. Les greens sont rapides, les drapeaux étaient placés à des endroits pas possibles », a commenté Christian Gilles.
Pour l’acte finale du samedi 25 janvier, retour au Fairmont Royal Palm où l’équipe de David Antonelli, Frédéric Alliot, Yada Alliot et Patrizia Camerlenghi a remporté le tournoi avec un total de 237 points. A l’issue du dernier putt, les participants étaient invités à une cérémonie de remise des prix, au cours d’un dîner de clôture au Lotus Privilège.
A l’heure du bilan, les participants ont été unanimes à manifester leur satisfaction. « Il a fallu convaincre mes coéquipiers de venir parce qu’ils trouvaient que c’était cher mais quand ils sont venus, ils se sont rendus compte qu’on était dans un événement haut de gamme. Par exemple l’hôtel, beaucoup pensent que c’est le meilleur qu’ils aient jamais fait de leur vie », a témoigné Christian Gilles.
Marie Christine Barbier de rajouter que « les organisateurs ont bien compris qu’on était des sportifs mais également des gens qui aiment bien vivre. Toutes les rencontres autour de l’événement étaient très sympathiques ».
Directeur du Fairmont Royal Palm Golf & Country Club et co-organisateur du tournoi, William Boisgérault a soutenu que « cette édition a été une réussite sur tous les plans. Il y avait une très bonne ambiance ». Jaugeant l’importance de ce tournoi pour son golf, il nous a clairement confié que « ce Pro-Am occupe la première place dans notre agenda. C’est un événement majeur pour nous. C’est un Pro-Am international ».
William Boisgérault de reconnaître que le tournoi apporte un plus à la réputation du Fairmont Royal Palm & Country Club : « des participants reviennent dans l’année pour jouer le parcours. Par exemple, ceux qui ont gagné cette édition, sont des clients qui viennent régulièrement chez nous ». Il a par ailleurs annoncé que l’objectif du Pro-Am, qui comptait 15 équipes cette année, était d’arriver à 20 ou 25 formations, sans perdre de vue la qualité, caractéristique première du tournoi. Les participants au Pro-Am du Fairmont Royal Palm ont donc vécu une expérience unique. Tous les golfeurs interrogés ont, sans exception, pris date pour l’édition de l’année prochaine. Cela s’appelle un satisfecit !
Image

Social & newsletter

Magazine édité par Manisport

Search