Tourisme

La CNT dessine les contours de la relance

Image
Pour une bonne relance de l’activité touristique après la crise du COVID-19, la Confédération Nationale du Tourisme (CNT) propose d’activer plusieurs leviers. Objectif : assurer la survie des 11.000 entreprises du secteur.
Pour une bonne relance de l’activité touristique après la crise du COVID-19, la Confédération Nationale du Tourisme (CNT) propose d’activer plusieurs leviers. Objectif : assurer la survie des 11.000 entreprises du secteur.

Soucieuse de préserver les entreprises du secteur touristique, la CNT a fait savoir, par la voix de sa secrétaire générale, Wissal El Gharbaoui, que « la relance du secteur du tourisme ne se fera pas si son écosystème se retrouve fragilisé ». « Notre priorité est d’assurer la survie des 11.000 entreprises du secteur et tous les emplois qu’elles comptent », a-t-elle souligné, à l’agence de presse nationale MAP.

Pour ce faire, la CNT préconise que la reprise de l’activité touristique soit articulée sur trois axes majeurs que sont « la sauvegarde des entreprises, la préservation des emplois et une stratégie de relance forte et efficace ».

À dessein, il est impératif d’activer plusieurs mesures visant à maintenir les capacités de trésorerie des entreprises pour qu’elles puissent faire face aux charges, malgré un arrêt total d’activité de plusieurs mois.

« Dans l’immédiat, nous devons veiller à la mise en place des mesures sanitaires définies avec les autorités publiques, afin d’assurer d’abord, la sécurité des travailleurs du secteur, et ensuite d’accueillir les clients dans les meilleures conditions possible », a poursuivi Wissal El Gharbaoui.

Afin de repositionner la destination Maroc auprès des partenaires internationaux, la CNT a mis l’accent sur la nécessité de dévoiler, dans les meilleurs délais, la date et les conditions de réouverture des frontières.

Marché national

Dans un contexte mondial où les différents pays encouragent leurs citoyens à passer leurs vacances chez eux pour soutenir l’économie nationale, le tourisme interne occupe une place de choix dans la stratégie de la CNT.

Wissal El Gharbaoui a fait ainsi savoir que le marché national représente 34% des nuitées au sein des établissements d’hébergement classés (EHC) et que l’objectif est de le porter à 50%. Sur ce volet, la CNT a proposé notamment la mise en place d’un système de « chèque vacances » avec défiscalisation pour encourager les autres employeurs à privilégier ce mode d’épargne ciblée. A l’en croire, ce dispositif a déjà fait ses preuves en France et en Espagne notamment.

« Nous avons également proposé de remettre en marche le calendrier régionalisé des vacances scolaires qui avait été adopté en 2015-2016, et qui avait eu pour effet de prolonger la saisonnalité de près de 36 jours sur l’année (…) ou encore de réguler les prix », a soutenu la secrétaire générale de la CNT. A noter que la confédération est en train de travailler sur la mise en place d’une plateforme collaborative destinée au marché national. Elle faciliterait la mise en relation des clients avec les différents prestataires pour construire une expérience voyage optimale.

Social & newsletter

Magazine édité par Manisport

Search