Tourisme

Hamilton Island Golf Course Seul au monde

Australie. Malgré les incendies qui ravagent le pays depuis le mois de septembre 2019, l’Australie n’en demeure pas moins une destination où le golf vaut le long déplacement. À l’instar des poupées russes, il est une île au sein d’Hamilton Island dont les 18 trous sont les seuls locataires.
 
Le cadre est idyllique. Placée au coeur du parc marin abritant la Grande Barrière de corail et ses 2000 km de long, Hamilton Island s’est installée comme la principale destination touristique des Whitsundays. Un lieu intime, où tous les déplacements se font en voiturette, sur fond d’eau turquoise et sable blanc. L’archipel du Nord Est de l’Australie, au large de l’Etat du Queensland, sert d’ailleurs d’arrière-plan aux deux long-métrages que sont Muriel, de Paul John Hogan, et l’Amour de l’or d’Andy Tennant. Outre le 7ème art, le paysage a été source d’inspiration pour établir un parcours en 2009, classé deuxième meilleur parcours du Queensland et 14ème de tous le pays: le Hamilton Island Golf Course. Rien d’autre sur cette île que les 18 trous dessinés par l’Australien Peter Thomson (quintuple vainqueur du British Open entre 1954 et 1965) et leur club house. L’accès s’y fait toutes les heures par un unique ferry jusqu’au ponton boisé avant de grimper en navette à l’entrée du bâtiment. Si Shutter Island avait un scénario bienveillant, il tiendrait dans ce décor.
Mais malgré les apparences, le parcours n’est pas des plus faciles. Il a d’ailleurs été le lieu de rendez-vous de la finale du championnat professionnel de la PGA Australie en novembre 2019. Pour autant, le tracé se veut accessible à tout type de joueur. En dilettante, il faudra souvent jouer le bon coup plutôt que l’évident car les reliefs et le vent continu viennent contrebalancer le confort offert par les fairways larges et relativement courts (6130 mètres au total depuis les back tees). Rarement la balle sera au même niveau que les pieds. Tout aussi rare est la possibilité de voir l’arrivée du coup joué. En découle la nécessité de prendre des repères pour éviter les roughs drus et de se satisfaire de quelques bogeys. « Les 13 premiers trous sont déjà très solides mais le retour et la fin en particulier sont très durs » racontait Vernon Sexton-Finck, second à la conclusion du PGA Professionals Championship.
Cependant, le fond du jeu n’aurait qu’un intérêt futile sans la forme qui l’accompagne. Et celle du Hamilton Island Golf Course ouvre le panorama à 360° grâce à une majorité de départs en hauteur et des trous en bord de falaise. La vue sur l’archipel et la Mer de corail est superbe, davantage sur les trous 4 et 16, deux des quatre par 3 du parcours.
La vue sur l’archipel et la mer de corail est superbe
 
La grande prouesse des architectes de TPGolf est d’avoir réussi à opéré une création stimulante pour les yeux et le jeu avec toutes les contraintes qu’imposait l’île, notamment environnementales. Il a d’abord fallu composer avec le profil rocailleux et la dénivellation importante des 2500 hectares de l’île (en comparaison, le Royal Golf Dar Es Salam s’étend sur un terrain de 440 hectares) pour mener à bien, entre autres, le concassage de la roche afin d’en faire le sable nécessaire au parcours. Le parc marin de la Grande Barrière de corail posait de son côté la condition de respecter les récifs et coraux alentours. Opération réussie grâce à une série de plans de gestion environnementale (EMP) comprenant la protection de la faune et la flore jusqu’à la prévention des incendies mineurs.
Après 11 ans d’existence, le Hamilton Island Golf Course dégage donc toujours une forte impression. Celle d’avoir concocté un parcours sur une île isolée. De l’avoir fait avec les contraintes du relief. Et d’en avoir simplement eu l’idée. Puis une fois que l’on y est, « avec l’idée de tout ce qui a été accompli, c’est une opportunité incroyable de se faire une idée de la vue, de prendre de belles photos et d’apprécier le parcours » comme le résume le vainqueur de The Open 1991, Ian Baker-Finch.
Jouer

HAMILTON ISLAND GOLF COURSE
Whitsundays QLD 4803, Australie
Tél : +61 7 4946 9999
au 18 trous, par 71, 6130 mètres des marques Hoop Pine

:: Green-fees 18 trous : $160 (1032 dhs) par personne
:: Green-fees 9 trous : $110 (710 dhs) par personne
Les green-fees incluent le transfert aller-retour en ferry depuis Hamilton Island, une voiturette équipée d’un GPS et l’accès au putting green et chipping green.
Location de matériel
:: Clubs : $45 (290 dhs)
:: Chaussures : $15 (97 dhs)
Restauration, réservation obligatoire de 11h00 à 14h00 : Le club house propose un déjeuner entrée-plat à la carte pour $75 (485 dhs) comprenant le transfert aller-retour en ferry depuis Hamilton Island et un tour des trous 10 à 18 en voiturette.

SÉJOURNER
Reef View Hotel, Palm Bungalow,


Image
Beach Club, qualia resort
Tél : +61 1300 007 333
www.hamiltonisland.com.au/fr/accommodation
Situées à 4 minutes du centre ville et de l’embarcadère à destination du golf, toutes les possibilités de logement constituent une option parfaite pour un séjour à Hamilton Island. De l’expérience luxueuse du Qualia Resort à la vue panoramique depuis les chambres de l’hôtel 4 étoiles Reef View, ou à travers l’intimité des Palm Bungalow et du Beach Club, les commodités offrent l’occasion de vivre des vacances dépaysantes au coeur de la Grande Barrière de corail.

Social & newsletter

Magazine édité par Manisport

Search