Mickelson aurait perdu plus de 40 millions de dollars aux jeux

Mickelson aurait perdu plus de 40 millions de dollars aux jeux

Une biographie sur Phil Mickelson qui va bientôt sortir explique pourquoi le joueur est tant séduit par LIV Golf et ses opportunités financières.
En quelques mois, Phil Mickelson est passé de joueur légendaire reconnu par ses pairs à paria du PGA Tour critiqué par les autres joueurs. Tout cela à cause de son attrait assumé pour LIV Golf, et les opportunités financières qu’offre le circuit présidé par Greg Norman.
 
Selon une biographie sur Phil Mickelson qui devrait paraître le 17 mai prochain, cet intérêt pour une rentrée d’argent conséquente aurait une explication : Des pertes aux jeux de plus de 40 millions de dollars et un rythme de vie très dispendieux.
 
Les pertes de jeu de Mickelson ont été révélées lors d’une enquête sur les délits d'initiés de Billy Walters (un des plus grands parieurs du monde), après que les auditeurs du gouvernement américain ont effectué un examen des finances de Mickelson.
 
Selon les documents compilés par le biographe Alan Shipnuck, Mickelson aurait perdu 40 millions de dollars entre 2010 et 2014, la période qui intéresse les enquêteurs.
 
Durant ces quatre années, le revenu du célèbre gaucher était estimé à 40 millions de dollars par an. Une somme conséquente mais qui n’aurait pas suffi à Mickelson pour se mettre à l’abris. En effet,  selon les calculs détaillés du biographe, Il lui restait 20 millions après avoir payé ses impôts. « Ensuite, il a dû couvrir les frais pour son avion et son ou ses manoirs, ainsi que son agent, son caddie, ses pilotes, son chef, son entraîneur personnel, ses entraîneurs de swing et bien d'autres. Ajoutez toutes les autres dépenses d'une grande vie, comme un vrai crâne de T. Rex pour un cadeau d'anniversaire, et cela laisse, quoi, 10 millions de dollars ? »
 
Selon l'audit du gouvernement, c'est à peu près la moyenne des pertes de jeu annuelles de Mickelson. « En d'autres termes, il est tout à fait possible qu'il atteigne à peine le seuil de rentabilité, ou peut-être même qu’il soit dans le rouge. Et les revenus de Mickelson ont considérablement chuté au cours de ses années sans victoire de 2014 à 2017. »
 
Dans les extraits dévoilés de la biographie, nous apprenons également que c’est également l’argent qui serait la principale cause de la rupture en juin 2017 entre Mickelson et son caddie historique Jim "Bones" Mackay.
 
Parmi les divers griefs expliqués dans le livre, on y apprend que Mickelson devait des centaines de milliers de dollars de salaire à son caddie. D’autres révélations seront à découvrir dans la biographie de Phil Mickelson par Alan Shipnuck.
 
"Phil:: La biographie déchirante (et non autorisée!) de la superstar la plus colorée du golf" devrait paraître le 17 mai aux États-Unis.

Social & newsletter

Magazine édité par Manisport

Search