Nawal El Moutawakel : « Beaucoup reste à faire pour une meilleure représentativité de la femme dans le sport »

Nawal El Moutawakel : « Beaucoup reste à faire pour une meilleure représentativité de la femme dans le sport »

Nawal El Moutawakel : « Beaucoup reste à faire pour une meilleure représentativité de la femme dans le sport »

Première femme marocaine, arabe et africaine championne olympique. Nommée secrétaire d’État auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports en 1997, puis ministre à son tour en 2007, Nawal El Moutawakel est une personnalité que l’on ne présente plus. Aujourd’hui membre du Comité International Olympique, nous avons discuté avec elle de la place des femmes dans le sport marocain, du golf et des J.O. Interview.


Vous qui avez été sacrée aux jeux Olympiques de Los Angeles en 1984 . Quelle est votre analyse sur la place des femmes dans le sport au Maroc ?

En général, la situation de la femme au Maroc a connu de grandes avancées sous le règne de Feu Sa Majesté le Roi Hassan II et on assiste à une révolution sous l’impulsion de Sa Majesté le Roi Mohammed VI. La femme a bénéficié de plusieurs réformes institutionnelles qui lui garantissent des droits de plus en plus élargis favorisant son émancipation et sa contribution au développement du pays. Cela dit, il reste beaucoup à faire pour une meilleure représentativité de la femme dans le sport tant sur le terrain qu’en dehors, à l’instar des autres domaines de la société. Aujourd’hui, le défi ne peut être relevé qu’en proposant des prospections et détections de jeunes talents, des stages, des formations et des formations continues par le département de tutelle, le Comité national olympique marocain, les fédérations nationales, visant à autonomiser les femmes qui luttent pour obtenir davantage un statut.

 

Comme vous durant les JO de 1984, Maha Haddioui est aujourd’hui la seule golfeuse marocaine, africaine et arabe sur le circuit féminin du Ladies European Tour. Qu’est-ce que cela vous inspire ?

Maha Haddioui est une fierté nationale avec un parcours exceptionnel. C’est une athlète accomplie, engagée et déterminée, avec un mental de fer ; une véritable ambassadrice du sport marocain et du golf féminin. C’est une réelle joie de la voir portée haut le drapeau du Maroc dans tous les forums mondiaux notamment les Jeux Olympiques de Rio 2016 où elle fut la première femme marocaine et arabe à se qualifier à ce grand rendez-vous sportif. Je lui souhaite succès et réussite dans la poursuite de ses rêves et projets futurs.

Nawal El Moutawakel : « Beaucoup reste à faire pour une meilleure représentativité de la femme dans le sport »

Vous êtes membre de la Commission Exécutive du Comité International Olympique depuis janvier 2020. Pouvez-vous nous dire exactement quel est votre rôle au sein de cette instance ?

Le Comité International Olympique est une organisation dont la mission principale est de bâtir un monde meilleur par le sport, car l’Olympisme est une philosophie de vie, exaltant et combinant, en un ensemble équilibré les qualités du corps, de la volonté et de l’esprit. Le CIO est le leader du Mouvement Olympique. Il favorise la collaboration entre tous les membres de la famille olympique, à savoir les Comités Nationaux Olympiques, les fédérations internationales, les athlètes et les comités d’organisation des Jeux Olympiques mais aussi les partenaires olympiques mondiaux, partenaires de diffusion et organismes des Nations Unies. Le CIO s’efforce aussi de promouvoir la réussite à travers un vaste éventail de programmes et projets.

J’ai un mandat de quatre ans en tant que membre de la Commission Exécutive, qui veille au respect de la charte olympique et représente les intérêts de la famille olympique. Les responsabilités de la Commission Exécutive sont nombreuses et variées. Nous approuvons l’organisation interne du CIO, nous sommes responsables de la gestion des finances et des règlements intérieurs, proposons de nouveaux candidats pour l’élection au sein de l’organisation, conduisons la procédure de sélection des candidatures à l’organisation des Jeux Olympiques. Et en règle générale, exécutons les missions qui nous sont assignées par les membres du CIO. Pour moi, c’est un réel plaisir de servir la Commission Exécutive pour un deuxième mandat (2008-2016) - (2020-2024). Ceci a été le fruit d’un travail de longue haleine basé sur la confiance du président du CIO ainsi que l’ensemble des membres.

 

Les JO de Tokyo ont été reportés d’une année à cause du COVID-19, pensez-vous qu’ils pourront toujours se tenir vu que la pandémie sévit toujours?

Absolument ! Aujourd’hui,  la question n’est plus une question de savoir si les Jeux vont avoir lieu, mais plutôt sous quelle forme. Nous travaillons d’arrache-pied depuis presque un an, suite à la décision de reporter les JO de Tokyo à juillet 2021 pour trouver toutes les mesures et les solutions nécessaires pour assurer la tenue, en toute sécurité et avec succès, de ces JO. Nous avons une totale confiance dans les autorités japonaises et dans les mesures qu’elles prennent. Notre priorité, c’est la santé et la sécurité de tous les participants. Bien sûr, il est obligatoire de tenir compte des contraintes et ces Jeux Olympiques seront différents. Mais, je pense qu’ils seront comme toujours porteurs d’espoir et représenteront la lumière au bout du tunnel de cette pandémie. Les JO sont le seul événement au monde à réunir le monde entier dans une compétition pacifique, célébrant l’amitié entre les peuples et les vertus du sport. Il est important qu’ils aient lieu, même sous une forme adaptée au monde post-coronavirus.

 

Golf du Maroc a décidé de mettre en lumière les femmes dans cette parution. Quel message souhaitez-vous adresser aux femmes marocaines et aux sportives en particulier ?

Je salue tout d’abord votre initiative, car elle souligne l’importance du rôle des femmes dans la société moderne et participe aux efforts qui doivent être menés pour obtenir toujours plus de mixité et d’inclusion, qui sont synonymes d’ouverture et de progrès. Je pense sincèrement que le sport a un véritable rôle à jouer dans le développement de la place des femmes et dans leur épanouissement en général. Peu d’activités présentent autant de vertus physiques mais aussi de valeurs éducatives que le sport. C’est pourquoi je me réjouis de voir que de plus en plus de femmes s’y impliquer et je les en félicite. 

Nawal El Moutawakel en 6 événements De son sacre au J.O de Los Angeles à sa rencontre avec Nelson Mandela, quelques clichés souvenirs...

1- Vainqueure du 400 m haies aux Jeux de Los Angeles en 1984, Nawal El Moutawakel est une légende vivante du sport féminin.

2- Membre de la Commission Exécutive du Comité International Olympique (2020-2024), elle en est à son deuxième mandat dans cette instance internationale qu’elle a rejoint en 1998.

3- En dehors de sa carrière sportive, Nawal El Moutawakel, titulaire d’une maîtrise en Sciences, option Education Physique à l’Université de l’Iowa (Etats-Unis), a été membre du Comité Exécutif de la Fédération Internationale d’Athlétisme.

4- Elle a également été Secrétaire d’État auprès du ministre de la Jeunesse et des Sports en 1997 et a accédé au rang de ministre de 2007 à 2009.

5- Nawal El Moutawakel a été également honorée à plusieurs reprises. Elle a été décorée de la Médaille du Mérite national par Feu Sa Majesté le Roi Hassan II en plus d’être fait Chevalier de l’Ordre National du Lion par l’ancien président du Sénégal Abdou Diouf. En France, elle a été gratifiée du titre de Chevalier de La Légion d’honneur.

6- Engagée dans l’humanitaire, elle a également été nommée Ambassadrice de bonne volonté de l’Unicef en 1999. Et en 2011 par les Nations Unies.

 

 

 

Social & newsletter

Magazine édité par Manisport

Search