News National

Interview Express : Alexandra Barton

«L’IGTM est un accélérateur de green-fees»

Entretien. L’International Golf Travel Market est un salon B2B consacré au tourisme golfique. En octobre prochain, c’est Marrakech qui recevra l’évènement au retentissement mondial.

Golf du Maroc : Quel est  l’importance de ce salon pour l’industrie du golf ?
Alexandra Barton : L’IGTM existe depuis plus de 20 ans, la première édition remonte à 1998. C’est un des plus grands salons B to B au monde. L’IGTM est aujourd’hui incontournable pour tous les professionnels du tourisme golfique. Chaque année, les tour-opérateurs viennent y faire leur marché parmi plus de 500 exposants.
 
GDM : Comment va se dérouler ce salon ?
A.B. : Le salon va se dérouler du 14 au 17 octobre. Il va débuter le lundi par un tournoi de golf qui se déroulera, en fonction du nombre de participants, sur quatre à cinq parcours de Marrakech. Réservée aux professionnels du secteur, cette compétition conviviale permettra aux tours opérateurs (T.O.) de prendre un premier contact avec des clients. Les trois jours suivants seront consacrés aux prises de rendez-vous et aux rencontres  professionnelles. Enfin, le salon se conclura par la soirée des IAGTO Awards (golfs ou destinations élus par les T.O. parmi un choix de propositions, ndlr). Ce salon n’est pas un « one shot », il ne s’improvise pas, il fait partie, pour le pays qui l’accueille, de toute une stratégie touristique mise en place en amont.
 
GDM : Comment s’est fait le choix du Maroc ?
A.B. : Depuis 2015, nous travaillons beaucoup avec le Maroc, avec l’ONMT, la Fédération Royale Marocaine de Golf et l’ATH. L’association des Golfs de Marrakech dont le président est Nicolas Barraud a aussi joué un rôle très important dans
le montage du dossier de candidature. De notre côté, nous avons mis en avant tous les atouts que pouvait présenter cette destination. D’ailleurs quand les responsables de Reed sont venus inspecter les lieux en octobre dernier, ils ont été totalement séduits.
 
GDM : Le choix de la ville de Marrakech était-il évident ?
A.B. : Bien sûr, car c’est la ville qui possède le plus de golfs et qui offre des liaisons aériennes directes avec de nombreuses capitales étrangères. J’ai connu Marrakech quand le golf de la Palmeraie se construisait. A l’époque, il n’y avait que le Royal Golf ! Aujourd’hui, Marrakech compte 14 golfs de très bonne qualité. Comme cette ville est un concentré de tout ce que vous pouvez trouver au Maroc, le golfeur ne peut que s’y éclater. Pour le golf, Marrakech est la locomotive du royaume. Chaque pays a besoin d’une locomotive pour faire découvrir ensuite les golfs dans d’autres régions.
 
GDM : Quel est l’impact de ce salon à court ou moyen terme sur le tourisme golfique ?
A.B. : Je vais vous donner un exemple. La ville de Cannes a reçu l’IGTM en décembre 2017 et, l’année suivante, la France organisait la Ryder Cup. En octobre 2018, soit une année après le salon, les ventes via les T.O. étaient en augmentation de 8,5% par rapport à octobre 2017. Il faut savoir que la vente via les T.O. n’excède pas  50 % des ventes globales, cependant le T.O. est une vitrine essentielle. D’après les chiffres dont nous disposons, nous savons déjà que les ventes de green-fees
à Marrakech ne cessent d’augmenter et le salon n’a pas encore eu lieu. Preuve que la Ville Rouge et le Maroc sont de véritables destinations
golfiques. Preuve aussi que le Maroc ne pourra que bénéficier de l’IGTM.
 
GDM : Les autres golfs au Maroc vont-ils bénéficier de l’IGTM ?
A.B. : Oui, car nous allons organiser juste avant le salon des FAM Trip (des voyages réservés aux professionnels du secteur, ndlr) dans le triangle d’or, représenté par Marrakech-Essaouira-Agadir. Mais comme je le disais précédemment, le fait que Marrakech soit la locomotive du golf marocain va permettre ensuite aux golfeurs d’explorer d’autres régions du Maroc et de jouer à Saïdia, Tanger, Ifrane ou Rabat qui va accueillir dans quelques jours le Trophée Hassan II. L’IGTM est un accélérateur de green-fees pour toutes les grandes destinations de golf.
Image
Alexandra BARTON
Directrice IAGTO France

Social & newsletter

Magazine édité par Manisport

Search