facebook twitter plus                                                                                                                                                                                                                   Mon compte

Maha Haddioui à rio de janeiro

 Au début de la saison, la participation de Maha Haddioui semblait compromise tant elle semblait loin au classement établi par l’International Golf Federation. Mais ses bons résultats durant la saison 2016 et la non-participation de certaines nations aux J.O. ont bénéficié à notre joueuse professionnelle. Profitant des scratchs de deux Néerlandaises, d’une joueuse Néo-Zélandaise et d’une des Philippines, Maha Haddioui s’est retrouvée dans la semaine du 18 juillet à la 60ème et dernière place qualificative du classement. «Je viens d’apprendre la bonne nouvelle», se réjouit Maha, juste avant qu’elle ne s’envole à l’Open d’Ecosse. De retour de Dundonald, Maha est ravie de se préparer pour la grande fête du golf mondial.

28397620361 e918f409a3 o

Le 11 juillet dernier, vous n’étiez pas dans la liste des golfeuses sélectionnées pour les J. O. Comment avez-vous finalement appris votre sélection ?
J’ai appris ma sélection par un appel du Comité olympique. Je savais que j’étais troisième réserve et que ça pouvait rentrer mais ce fut un grand bonheur et un soulagement d’apprendre que j’avais atteint mon plus gros objectif de l’année. C’est un honneur de participer aux Jeux Olympiques et d’être la seule golfeuse marocaine et arabe qualifiée.
 
Qu’est-ce que cela représente pour vous de participer aux Jeux ?
C’est un véritable honneur de représenter mon pays aux Jeux Olympiques, surtout l’année du retour du golf aux Jeux. Malgré le fait que nous ayons les Majeurs au golf, les Jeux Olympiques restent une compétition transcendante pour n’importe quel athlète. Y participer est pour moi un rêve d’enfant.

A quel grand sportif marocain aimeriez-vous ressembler ?
J’aimerais ressembler à Nawal Moutawakil. La connaissant personnellement, j’ai une grande admiration pour elle pour son passé de sportive mais aussi pour son rôle comme vice-présidente du Comité international olympique.

Cette sélection bouleverse-t-elle votre calendrier ?
Non, pas vraiment car il n’y a pas de tournoi en même temps que les Jeux Olympiques. Je joue les cartes du LPGA Tour en Californie immédiatement après. J’irai donc directement de Rio, ce qui m’évitera le décalage horaire.

Jouer les Jeux, c’est pour vous comme jouer un Majeur…
C’est un peu plus qu’un Majeur pour moi car c’est beaucoup plus exclusif. Il y a cinq majeurs par an sur le circuit féminin alors que les Jeux Olympiques ne se disputent que tous les quatre ans. C’est aussi l’occasion de hisser le drapeau de son pays : il n’y a rien de plus beau dans le sport.

Quel est votre objectif à Rio ?
Tout d’abord, je voudrais remercier l’Association du Trophée Hassan II de Golf et Taghazout Bay pour la confiance qu’ils me témoignent.Je ferai de mon mieux pour décrocher une médaille et porter très haut les couleurs du Royaume que j’aime tant. C’est très important d’élaborer une stratégie surtout pour un événement avec autant de pression. Ce sera en tout cas des objectifs ambitieux mais réalistes.

Flash news


last-mag-en-ligne

 

 
  Golf du Maroc.com

 img face footer icone twitter img rss 2 icone message

Abonnez-vous à la newsletter

 
 
Qui sommes-nous sep Plan du site sep Conditions d'utilisation sep Politique de confidentialité sep Carrière

  Annoncez avec nous sep  Abonnez-vous  sep Signaler un problème sur Golfdumaroc.com

  ©2014Tous droits réservés. Golfdumaroc.com