facebook twitter plus                                                                                                                                                                                                                   Mon compte

Maha Haddioui

''Mon objectif est de finir dans le top 30 du LET''

La seule proette marocaine et arabe sur le Ladies European Tour (LET) réalise une très bonne entame de saison, avec en ligne de mire une qualification aux Jeux Olympiques. Maha Haddioui s’est également fixé comme objectif de finir dans le top 30 du LET à la fin de la saison. Rencontre…

maha2016

Vous réalisez votre meilleur début de saison sur le LET. A quoi attribuez-vous vos bons résultats ?
J’attribue ces performances d’abord à un bon travail sur le mental. Depuis novembre, avec une coach, nous travaillons le mental et cela m’aide beaucoup, non seulement à enlever la pression, mais aussi à voir les choses avec un peu plus de recul, à avoir des stratégies sur le parcours qui sont plus posées. Ensuite, j’en suis à ma 4ème année sur le LET, donc j’ai gagné en maturité et en expérience.

Vous avez changé de caddy et vous vous êtes entourée d’une équipe. Qu’est-ce que cela vous apporte de plus ?
J’ai changé de caddy parce que je me disais que je n’avais que trois ans d’expérience sur le tour et que mon caddy avait également une petite expérience : cela faisait juste un an qu’il était caddy, avant il était pro de golf. J’ai décidé alors de chercher un caddy qui, lui, a plus d’expérience et donc peut m’en faire bénéficier. C’est quelqu’un qui a caddeyé sur le tour masculin pendant 22 ans. Cela m’aide beaucoup sur le parcours, parce que dans les moments où je peux manquer de lucidité et d’expérience son apport est très important.

Qu’est-ce que cela vous fait d’être la seule femme dans le Team ATH?
(Rires). J’ai l’habitude maintenant de me retrouver seule avec les hommes. J’aurais aimé ne pas être seule car les hommes voyagent ensemble pour aller jouer des tournois de l’EPD Tour. Ce sont des choses que je leur envie un peu mais j’ai l’habitude maintenant.

Où en êtes-vous dans votre quête de points pour les Jeux Olympiques? Est-ce encore jouable pour vous ?
C’est jouable mais cela va être très compliqué. Ils ne prennent que 60 joueuses et pour l’instant je suis à quatre places de rentrer dans ce classement : je suis 64ème. Il va falloir faire un très bon résultat à Prague, qui est le dernier tournoi comptant pour les qualifications aux JO. C’est un peu dommage qu’il n’y ait pas eu plus de tournois avant Prague, parce que la majorité des tournois de la saison vont se jouer après. Et puis, si ce n’est pas pour Rio, ça sera pour Tokyo dans
 quatre ans.

Vous avez fini 21ème de la Coupe Lalla Meryem, alors que votre objectif était d’être dans le top 15. Comment avez-vous appréhendez ce résultat?
Sur le coup, j’étais un peu déçue car dans le dernier tour, qui était très difficile, j’ai très bien joué, je me suis très bien battue mais dans les deux derniers trous, j’ai eu des difficultés. Est-ce que c’était un petit problème pour conclure ou parce que c’était un peu plus dur vers la fin ? Je ne sais pas. C’était un peu frustrant parce que si j’avais maintenu mon score, j’aurais pu finir dans le top 10 mais en même temps, quand on essaie de maintenir quelque chose, on ne joue plus, on n’attaque plus et au golf quand on joue bien, il ne faut pas essayer de conserver son score mais maintenir sa cadence de jeu. Mais globalement, je suis contente de mon résultat, obtenu dans des conditions pas faciles.

Vous êtes actuellement 51ème au Ranking du LET. Vous êtes-vous fixée des objectifs en terme de classement à la fin de la saison ?
Mon objectif est de finir dans le top 30 du LET. Pour l’instant, je n’ai fait que deux tournois du LET sur six. 51ème en ayant joué que deux tournois, ce n’est pas mal. Je suis contente. Maintenant, cela se jouera pour le reste de la saison, surtout vers la fin de l’année où nous avons 5 à 6 tournois d’affilée en Asie et c’est là où il faudra vraiment faire de bons résultats. Le top 30 à la fin de la saison, c’est largement faisable, à condition que je continue à faire ce que j’ai à faire.

Vous êtes la seule proette marocaine. Comment vous investissez-vous pour le développement du golf féminin au niveau national ?
Pour l’instant, mon rôle s’arrête au fait de jouer. J’essaie de partager ce que je fais sur Facebook mais j’ai encore un peu de mal avec ça, parce que j’ai l’impression que ce n’est pas mon rôle pour l’instant. Quand j’aurai fini ma carrière, je m’investirai plus dans le développement du golf féminin mais pour l’heure, je pense que mon rôle est de concentrer toute mon énergie dans le jeu et cela pourrait peut-être encourager des jeunes filles à se mettre au golf.

Flash news


last-mag-en-ligne

 

 
  Golf du Maroc.com

 img face footer icone twitter img rss 2 icone message

Abonnez-vous à la newsletter

 
 
Qui sommes-nous sep Plan du site sep Conditions d'utilisation sep Politique de confidentialité sep Carrière

  Annoncez avec nous sep  Abonnez-vous  sep Signaler un problème sur Golfdumaroc.com

  ©2014Tous droits réservés. Golfdumaroc.com