Escapade golfique

Tourisme International

Le 10 du Rosa est un par 5 de plus de 500 mètres qui se conclut par un green surélevé et très bien protégé.

Greg Norman a réconcilié le passé et le Présent de ce club catalan.

D’emblée, le Real Club de Golf El Prat, à 25 kilomètres de Barcelone, pose une véritable énigme. Comment un club affichant plus de 100 ans d’existence peut se vanter d’avoir Greg Norman comme architecte de ses 45 trous, sachant que le Requin Blanc est né en 1955 ? Voilà un mystère qui nécessite de se plonger dans les archives de ce club royal. Car évidemment, les différentes combinaisons offertes par ses cinq boucles de 9 trous n’ont pas le cachet des parcours très anciens dont on devine toujours les éléments de l’architecture du passé. L’histoire de ce club fondé en 1912 par le comte de Churruca et considéré comme un des plus grands clubs espagnols répond à ces interrogations. Après avoir été « annobli » par Dom Alfonso XIII, le club a fait le bonheur des Barcelonais qui ont ainsi pu découvrir le golf. Le succès fut tel que dans les années 50 les membres du club avec leurs amis d’un autre club catalan s’associèrent pour créer un nouveau golf situé entre El Prat del Llobregat et la mer et dessiné par l’Espagnol Javier Arana. L’histoire ne s’arrête pas là car l’extension de l’aéroport de Barcelone obligea une nouvelle fois le club à l’exil au début des années 2000. Et c’est là que Greg Norman est entré en jeu. Cette fois, c’est à 26 kilomètres de la capitale catalane, entre Terrassa et Sabadell, que le Real Club de Golf El Prat espère en avoir fini avec ces déménagements incessants.
C’est en 2003 que le club fut inauguré par un match entre le Requin Blanc et Sergio Garcia, le digne successeur de Severiano Ballesteros. Pour ce club, cette rencontre au sommet de l’élite du golf mondial n’était pas un événement inhabituel. Le Real Club de Golf El Prat a en effet accueilli dans son histoire 10 opens d’Espagne et compte dans ses membres des champions tels qu’El Nino et Pablo Larrazabal. Au Real Club de Golf El Prat, il n’y a pas qu’un parcours mais cinq boucles de 9 trous. Cette variété permet de multiples combinaisons, la plus plébiscitée étant l’Open Course, réunion des 9 trous d’Abajo et d’Arriba. C’est la combinaison choisie par le circuit européen pour ses tournois. Elle est la plus exigeante de tout le club et nécessite un driving précis et de la réflexion pour toucher des greens surélevés. Celle préférée de Norman est la Rosa (Bosque + Piscina), avec ses redoutables trous n°8 et 17. Les deux autres combinaisons sont l’Amarillo (Piscina + Abajo) et le Verde (un mix de trous d’Abajo et du 9 trous de Vallès).
Parfaitement entretenus, les parcours de ce club qui ont reçu de nombreuses distinctions possèdent des greens très complexes à lire.
« Je pense que les greens représentent la partie la plus difficile des parcours. Ils obligent à placer la balle au bon endroit sur les greens pour se donner une chance au putting », confie un de ses membres éminents, le champion Pablo Larrazabal. Grâce à ses combinaisons, ce club peut ainsi proposer des parcours pour tous les niveaux de jeu. C’est ce qui fait aussi son succès auprès de ses membres. Désormais, le club, classé au quatrième rang des golfs espagnols par le magazine américain Golf Digest, semble être installé pour de bon sur ses terres. De l’autre côté de la planète, le Requin Blanc veille avec attention sur son œuvre…

Social & newsletter

Magazine édité par Manisport

Search